default_mobilelogo
< 3€ par visiteur et par an suffisent pour maintenir le site en qualité. Nécessaire pour 2008: 600 € - reçu 07 dons pour 68 € > 

A Paris, les actes d'état civil vont remplacer père et mère par «parent 1» et «parent 2»

Un vœu défendu par Danielle Simonnet de la France insoumise, et adopté mercredi au Conseil de Paris, propose de remplacer sur les formulaires de demandes d'actes d'état civil les mentions «père» et «mère» par les termes «parent 1» et «parent 2».

Promis juré, il n'y aurait ni de «parent 1», ni de «parent 2». C'était la ligne défendue en janvier 2013 par Christiane Taubira, au plus fort des débats sur la loi du Mariage pour tous. Il s'agissait de ne pas «désexuer le livret de famille» pour que rien ne change pour les couples hétérosexuels.

Une position peut-être un peu trop rétrograde aux yeux de la conseillère de Paris Danielle Simonnet. L'élue de la France insoumise a donc fait voter, mercredi, un voeu pour remplacer, sur les formulaires de demandes d'actes d'état civil, les mentions «père» et «mère» par les termes «parent 1» et «parent 2». Une mesure jugée nécessaire pour mettre fin à une discrimination envers les couples homosexuels, qui représentent désormais un peu plus de 3% des unions en France. «Il est anormal que la plateforme de l'administration ne permettent pas aux parents vivant aux couples de même sexe de faire les démarches administratives comme les autres», peut-on lire dans les considérants du texte de Danielle Simonnet. Ainsi, cela «représente une rupture d'égalité devant l'administration».

La mesure a été adoptée à l'unanimité, ce qui signifie qu'au moins un membre de chaque groupe a voté en sa faveur. Mais dans les rangs de l'opposition, à commencer par ceux des Républicains, on d'agace de cette initiative «inutile», puisqu'il s'agit en fait «d'appliquer la réglementation» consécutive à la loi Taubira de 2013.

Du côté de l'exécutif parisien, on s'est contenté de reconnaître la nécessité d'adapter les formulaires à cette «évolution législative». Une position d'autant plus facile à prendre que l'adoption d'un voeu n'engage à rien. Les services compétents vont donc continuer à travailler sur la modification du formulaire